parcelle 37 ferrailles

un dehors de tourmente atroce beugle rit

on broie

cela brille bas
dans l’herbe rase
au point du jour

le siècle

cela s’élève
dans le nocturne
et la roue tourne

sous le fer

gravats

l’écho de la demeure ne s’efface pas

à vide

le gel ni la rosée ne manqueront à l’heure.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: