Protégé : concertante(s) 42

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


277b

soi
la nuit
dehors
outre

bruits
comme riens
et toujours
autour

soi
la nuit
dehors
outre

la morsure du gel.


Protégé : concertante(s) 41

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


hs 278-279

vers quoi
d’ailleurs mènent
ces marches
est-ce ce porche

ou delà
le gel qui déjà
prend la pierre
et la brise

ou la nuit elle l’infrangible

peut-être est-ce
demeure des songes
qui passent
aussi la révolte

ou bien le temps
d’avoir été là
soi-même en devenir
et puis enfin plus rien

sinon qui regarde absenté.

 


Protégé : concertante(s) 40

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


hs 277 a

ce n’est pas
devant soi
le jour ni la nuit
mais

un rien de parole
perce la nuée
le monde est glacial
et clair

on demeure auprès de feux pauvres.

 


Protégé : concertante(s) – 39

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


hs 277

sous les yeux
à nu les branches
comme mortes
sans

rien
— rien autre
que cela d’écorce
pas même une ombre

mais la sève un possible.

 


Protégé : concertantes – 38

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :


hs 276

ce rien
dessous la nuée
là-bas quoi file
inexorable

le temps
de soi on va
où mène le peu
du souffle

on a là demeure.