bruits de la vie

Les bruits de la vie                                    la cour

qui résonnent dans la cour

un petit enfant

pleure, le remue-ménage

des assiettes qu’on range claque

/

le chien du deuxième

houspille un vol de pigeons;

un jour de congé

/

où l’on effectue

les menues tâches, sans hâte

ni vacuité

dans le calme, la vacance.

Les nuits sont bien plus agitées

c’est l’éclat de pleine

Lune qui excite

de bien pâles silhouettes

de ridicules pantins

/

Bruits de voix, de pas

moteurs emballés

sirènes d’urgence

c’est bon, tout y est.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :