ekphrasis 6

Nul chemin sans détour
ni rêts enchevêtrés
s’arrêter c’est s’y prendre

s’y perdre à chercher
l’horizon derrière
la porte qui ferme

les murs mouvants
regards d’où perce
la peur d’être proie

de ce qui circule
ici de l’effroyable
qu’on ne voit pas

et qui ça et là apparaît
guette rampe et grimace
où tous les repères s’effacent.


2 responses to “ekphrasis 6

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :