ekphrasis 5

on essarte la friche
pour la récolte
on cherche les grands arbres

la lumière tombe taches
aux rives claires
miroir indifférent le  flot

une sève de larmes
coule noire
parmi les éclats vifs

au sol s’élèvent
les racines nues
arrachées

à  soulever des pierres
ou écorcher un ciel
blanc.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :