instantané 17 accident

les rues un errer
part en part à traverser
tranches de quartiers
n’en reste au soir que malaise
un ressentiment le froid

il y avait bien
quelques places de répit
sous le ciel-brouillard

et là sous les yeux
cette image rémanente
deux hommes debout
près d’une voiture terne
du visage de l’un deux

-ce que les témoins regardent-
de larges gouttes de sang coulent.

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :