sans filet 65 ( XII [+I] )

Un vent sec violent
se lève qui dissipe tout
de ce peu de douceur

à perdre même le sens

de ce qu’il escomptait
trouver peut-être loin
dans la forme d’une pierre

s’il en fut jamais un

la fantaisie d’une ombre
un repli dans le sable
qui pourraient abriter

de la forme silence

et nier le hasard
cette partie de lui            [quelque chose de lui]
qui serait revenir

où il ne sait qu’aller

non que le retour soit
chose chère parmi
le possible tout l’espace devant

même désert le monde

mais il ne se peut pas
qu’en lui n’existe plus
la trace de ce songe

avancer sous des arbres

ici reste désert
où ne bruissent que sables
il lui faut repartir

absents le mène à l’Océan.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :