III. 2

En trois phrases passe outre la forme du jour inachevé. Les graminées folles ploient lignes sous les arbres, la main égrene quelques pierres de son erre. Ce n’est que d’être d’un geste imparfait la foudre,  l’éclat du verre brisé trahit le fossé.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :