feuillet 41

viennent les passes
noires et nues
où voguer vers
quelle terreur

à la proue

on savait que
l’étau des roches
allait broyer
la nef entière

corps et âme

pour peu que ne
franchissent pas
les ailes blanches
pour peu que ne

dans l’écume

se montre pas
la main suprême
qui porterait
plus loin la barque

imprévisible

poupe brisée
mais le haut-vol
possible dans
l’étrave intacte

quels seuls visages

hors du royaume
où ne sont qu’ombres

vont apparaître.


2 responses to “feuillet 41

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :