L – fonds noirs – interstices perdus

tout est à sa place
rien n’est que le lieu
que creuse où œuvre la main
à toujours rejoindre                 sans jamais l’atteindre

proches dans l’ouvert
les eaux se défont
un voile de larmes
venues de l’enfance

que le séjour soit
cela que tu quittes
il n’y a pas d’autre

rêve — que le pas
quel écho et l’ombre s’éloignent
sur la roche nue.


One response to “L – fonds noirs – interstices perdus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :