LII- fonds noirs – interstice perdu

on va dans le jour
– il n’est plus théâtre
ni même un esquif-
le seul éphémère

d’une aube au silence
quel instrument joue
puis  replie au noir
la note tenue                    dont elle se tient

un respir plus proche
va donne mesure
on pourrait l’entendre

forger le silence
où va chaque voix
[accorder] aborder la rive [le songe].                       éployer sa rive.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :