variations – #1

d’entre la branche et l’ombre
quoi quelle grâce se joue  procède la grâce
ou serait-ce du mur
tout un pan du  un fragment plus solaire

vers quoi lever les yeux
cela est de ce silence
on appelleaperçoit un  traverse  é invoque le jour toujours
  [quand cesse la vision. ]cessent les regards.
quand la vision se brûle.


One response to “variations – #1

  • rechab

    Ce sont des lignes qui se forment,
    On ne peut décider,
    Desquelles ont prise sur la réalité,
    Elles invoquent la lumière traversière.

    De la branche et de l’ombre,
    Même posée, sur la course d’une rivière,
    Et suivant ses remous,
    Elle reste impalpable,

    Du mur liquide,
    Au mur vertical, pierres jointoyées,
    Ne pouvant capter
    La course solaire.

    Oui, le jour toujours invoqué,
    Et l’image projetée,
    Le corps léger d’un oiseau,
    Ployant les tiges.

    Son ombre,
    Notre regard,
    Reconstruit une vie,
    Se passant ailleurs.

    RC

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :