Vase communicant avec Danielle Masson

IMGP6516nbExercice commun au fil de tout le mois de novembre 2012, grâce aux expressions choisies parmi celles livrées chaque matin par Georges Planelles.

Filer doux jusqu’’à l’alpha et l’oméga en tentant de franchir le pot au noir sans la paille et la poutre car nous n’avons pas gardé les cochons ensemble du temps de Mathusalem. Patin couffin…. Parfois nager entre deux eaux sans oser jeter l’éponge ni brûler mes vaisseaux. Ouf ! Tonnerre de Brest.

Merci de cette expérience que je pourrais illustrer grâce à cette photo du 11 septembre 2012

.

.

.Le texte de Danielle est téléchargeable ici, pour une lecture dans sa mise en page originale. Ma contribution aux Vases Communicants de décembre est accueillie ici, sur Jetons l’Encre.

.

Acrostiche I : Filer doux

Faudrait peut-être voir à vous éclaircir la voix.

Impossible de saisir le moindre mot de ce que vous me dîtes.

Les sons sont inaudibles.

Essayer d’ar-ti-cu-ler.

Restez ! Ne me laissez pas seule ! S’il vous plaît…

Décrochez votre téléphone, s’il vous plaît !

Oubliez mes récriminations, s’il vous plaît !

Un simple malentendu.

Xénomane, xénophobe. Je ne sais ce que vous êtes ! Je vous quitte à jamais !

Acrostiche II – L’alpha et l’oméga

La souffrance la plus souffrante à faire surgir

Telle est la consigne donnée.

Allons fouiller dans le passé,

Mais c’est nier les prochaines qui arriveront

Là-bas, ici ou ailleurs

Hier, aujourd’hui, demain, jamais, toujours.

Possible de tourner, virer, chercher

Creuser, plonger, appeler.

Hurler, pleurer

Se taire, s’enfoncer, tuer.

Arriver à hiérarchiser ses propres souffrances

Impossible. Les souvenirs, surtout les malheureux, se sont envolés

Évident, mon cher Watson

Mais, moi, je ne veux pas. Je me rebelle.

Tentative impossible, refus de la revivre, les revivre,

C’était dans un autre temps, oublié, noyé par le chagrin.

Les mots ne viendront pas, se déroberont

Ils oublieront l’agencement des lettres. Ils resteront muets.

Ou alors, finasser avec elle, la souffrance, la douleur.

Elle se rebelle, veut rester cachée au fond de la mémoire.

Mais oui car aller la déterrer, la fera revivre, lui redonnera des forces

Elle doit rester enfouie.

Energie impossible à trouver.

Les bras en tombent. L’esprit est embrumé.

Gagnons du temps.

Une consigne est faite pour être détournée.

À l’abordage ! Refus de se réveiller pour la souffrance

Point final.

Acrostiche III – Le pot au noir

Le phare au milieu des flots

Éclairait terre et mer à la fois.

Pourtant il n’est plus habité

Obscur – éclairé – obscur – éclairé

Terrible constatation

Au siècle dernier

Un homme l’habitait

N’hésitant pas à braver la tempête

Oubliant ses frayeurs

Illuminant l’étendue infinie d’eau

Rêvant d’un sommet enneigé.

Acrostiche IV – La paille et la poutre

Le vendredi ouvre ses yeux

Attention

Prépare ses valises

Attention

Inquiet

Les trains sont souvent en retard

Les avions oublient de décoller

Énervé, même très énervé ce vendredi-là

Énergique aussi

Très envie de dépaysement

Le vendredi est en route

Attention

Pourra-t-il vraiment

Oublier

Une semaine

Trop banale

Rarement cela lui est arrivé

Énervé, il bouscule tout sur son passage.

Acrostiche V – Nous n’avons pas gardé les cochons ensemble

Nous n’avons pas gardé les cochons ensemble !

Osez-vous me dire.

Une telle phrase dans votre bouche…

Sérieusement !!!

Nous avons, certes, seulement regardé le dessous des feuilles !

Ah! Vous ne vous en souvenez pas?

Vous m’offensez !

Oubliez-vous votre veste en cachemire beige

Nonchalamment posée sur mes épaules après

Souvenez-vous !

Pourtant vous étiez charmant

Amoureux, ai-je cru…

Sacripant, même oserais-je ajouter !

Glacée aujourd’hui par votre

Attitude.

Ravagée par votre

Dédain

Énervée, rageuse, tourmentée, furieuse…

Les bonnes choses s’oublient si vite

Écœurée par votre mauvaise foi

Sachez que oui, nous n’avons pas gardé les

Cochons ensemble.

Oublions ces promenades main dans la main !

Ces moments que nous avons partagés

Honte à vous!

Oublions, pardon oubliez-moi.

Nous n’avons jamais visité ces lieux.

Silence !

Énorme ce refus de se souvenir

Navrante votre attitude

Simplement blessante à mon égard

Énorme goujaterie de votre part

Malotru, vous êtes !

Blessée, meurtrie,

La phrase que vous venez de prononcer

Efface à jamais mon souvenir de vous.

Acrostiche VI – Vieux comme Mathusalem

Vivement dimanche !

Impossible de le retenir.

Énervé et comptant les jours…

Un, deux, trois, quatre, cinq…

Xénon s’apprête à partir sur la lune, nous affirme-t-il !

Cet enfant est infernal !

Obsédé par la conquête de l’orange bleue,

Major de la petite section de son école,

Manipulant ses petits camarades

Et souhaitant les entraîner dans son expédition

Mordant le premier qui le contredit,

Abandonnant toute retenue,

Tachant son costume de cosmonaute immaculé

Hurlant « Je veux la lune ! »

Ukase tétanisant tout le monde

Saurons-nous le raisonner ?

Aurons-nous assez de persuasion ?

L’enfant soudain se tut.

« Eh… je ne suis pas fou !

Méchant ! Vous êtes méchant ! Je veux la lune ! »

Acrostiche VII – Patin – couffin

Patati et patata !!!

Allez… arrêtez ces bavardages sans fin.

Tiens ! Cela vous a cloué le bec.

Insolent !

Niez que vous étiez en train de parler de moi !

Comment !

Oseriez-vous me mentir ?

Un subterfuge pour vous défiler.

Filez !

Fieffé coquin vous êtes !

Impertinent !

Niez que vous étiez en train de parler de moi !

Acrostiche VIII– Nager entre deux eaux

N’écoutant que la colère qui monte en elle

Au bout de ses nerfs en pelote

Gardant au fond d’elle

Enfouis au plus profond

Rancœur et regrets

Elle ne sait plus

Non née de la dernière pluie

Tendre sa deuxième joue

Rendre coup pour coup

Étreindre son ultime peine

Déterminée

Extenuée

Ulcérée

Xylocope parfois

Elle décide soudain

A la pointe du jour

Un dernier geste

Xiphoïde

Acrostiche IX– jeter l’éponge

« Jeu de mains

Et de vilains

Tais-toi ! »

Énervé

Regardant par en-dessous

L’homme

Éructant ces mots

Profitant d’une accalmie

Ombrelle jaune à la main

Négligeant sa tenue

Gorge déployée

Élimina son ennemi imaginaire.

Acrostiche X – Brûler ses vaisseaux

Brisant sa parole donnée,

Regardant au lointain,

Un affreux Jojo

Levant l’ancre demain à l’aube

Est décidé à rompre les amarres

Rêvant d’horizon infini.

Sa destinée était écrite

Et devait s’accomplir

Synonyme d’espoir.

Vivant

Amoureux

Iconoclaste

Silencieux

Seul

Et déjà parti là-bas à la Pointe du Raz.

Abrité ses amours défuntes

Ubuesque mieu-

X dantesque.

Acrostiche XI– Tonnerre de Brest

Terrible échéance arrivant à grands pas

Oubli du temps qui passe trop vite

Ne pas regarder en arrière

Ne se régaler que des mots échangés depuis le 27 septembre dernier

Écrire, écrire

Rabâcher, rabat-joie, radoter,

Rafraichir, rager, railler

Écrire encore et encore

Difficile cet

Exercice relevant du défi

Balade au pays d’un drôle de poète

Ravie d’avoir lu en primeur ses mots

Esbaudie de cet honneur

Sacrement fière d’avoir pu échanger

Terrifiée aussi … par cette suite de mots sans queue ni tête … offerte à vos yeux.

Tiers Livre (http://www.tierslivre.net/) et Scriptopolis (http://www.scriptopolis.fr/) sont à l’initiative d’un projet de vases communicants : le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre.

Tous les échanges de décembre sont recensés ici: http://rendezvousdesvases.blogspot.fr/2012/11/liste-des-vases-communicants-en-decembre.html

et saluer ici, comme il se doit, l’immense travail de recension accompli par Brigitte Célérier, sans oublier sa lecture de l’ensemble des vases communicants, à paraître dans les jours qui suivent, sur paumée.


One response to “Vase communicant avec Danielle Masson

Répondre à 32octobre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :