mobiles et errants — 46

l’écorce rugueuse
nouée à la pierre

d’avant sa chute

par quel geste clair
chacune des branches
paraphe invente  le dire de l’être

la brume songe

le moindre lichen
ouvre ici la forme
œuvre ici un passeur — la foudre

— tout ce qui est.  le probable
tout un les possible.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :