riens — 25

dans la lumière une
et la chaleur sèche

des formes passants vont
des pas perdus
quoi se déploie s’évertue

le vent tourbillonne une brume monte
sur les herbes hautes

leur seule vie
sous le seul jour

qu’est ici cela
— la poussière d’être
— qu’est ici cela

avant la faux.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :