mobiles errants — 145

où tu es regarde
comme ici les feuilles
une à une sont tombent

la forme haute

— une note jaune
et toute étrangère
pour ce peu des heures

qui va encore

et la lumière est
touche qui s’accorde
le rythme des pas

loin dans le soir.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :