a_symétrie — 27

quoi danse ici
plus noir qu’ombre ou cendre

le bois des portes
referme l’écluse

le moulin s’est tu
qui était là

dessous le bruit
l’eau file l’écume

mais rien ne retient
le cours du fleuve

sinon d’aller
sans se retourner

les yeux ouverts
par leur propre nuit.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :