a_symétrie — 105

c’est comme sans amont
la friche

nue à même le ciel
la trace illisible
d’avoir été
juste avant la pluie

le feu puis la cendre

et le vent  seul
ce mouvement de feuilles
ou d’ombres
fait flammèches de tout un
possible.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :