a_symétrie –203

de la nuit est-ce
seulement la main

on a devant soi
des flaques de cendre

et dedans le vide
a creusé des gouffres

tout un monde terne
mêlé de poussière

où n’attendre rien
sinon que déferlent

les eaux que délivre
l’écluse rompue

d’aller là sans fin
offrir un possible

éclair sur l’eau noire.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :