a_symétrie — 210

soir après
le jour pauvre
une rive grise en grisaille

on laisse quoi désœuvre
poser la main plus sûre
— qu’ailleurs soit d’ici
l’évidence mêlée des souffles

et la pierre que vivre
continue tenueencore   comme_une —  l’obole
au coeur   un corps  de en sa nuit même.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :