infimes _ 70

on va de soi la limite
aux limites tôt un faire venue vient faire
et la main ne trouble rien ni ne touche

du monde sinon le sable
ou le reflet que le fleuve porte
et écoule érode — c’est tout un

règne ce que trace ici la voix le mot — sa nuit même.


One response to “infimes _ 70

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :