formes de peu — 216

sans jours la ténèbre — et rien
pas même une étoile

au bout de soi  branches
vivre le sommeil comme
l’inconnu du vent
passe la faux
brûlante de gel

l’inflexible rêve
— quelle aube revient.

 


2 responses to “formes de peu — 216

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :