irrégulières — 6

dessous les corps pliés
les visages brûlés
de soleil et de pluie se cachent
quelle image ancienne revient

au loin des jours on marche

et c’est toujours de même voix
fausse parfois ou mimée que
la main s’ouvre comme orante
on demande du pain mais est-ce

seul ce qui manque au monde

de toujours cela que refuse
errer entre sur la place
l’errance s’emporte aussi là
la mémoire remue
le retour très ancien d’un inconnu.

 


One response to “irrégulières — 6

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :