sine nomine — 50

c’est delà
toute que chaque chute porte
en elle un miroir

 la nuit soit

sans recours
la forme tombée
d’elle-même ne brise

rien que son néant.


One response to “sine nomine — 50

  • annajouy

    la métaphore est la structure même de ce monde..l’image et la répercussion de l’image, comme l’enfilade sans fin des reflets d’un miroir dans lequel on s’enfonce

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :