nulle part 59

la nuit
goutte à goutte
gèle chaque pavé
le parvis
sculpte la glace
et le jour devant
sculpte la glace
l’ombre ouvre
on ne sait quel porche

des pas résonnent mais qui sait
s’ils s’éloignent ou viennent ici.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :