hs 171

cela
parmi ce qui est
au dépli des ombres
un temps soudain ouvert

et quel dire accorder
au bruire des feuillages loin
aux brumes des matins
sinon aller pour soi entendre

le chant pour rien des mondes. où il n’y a pas de noms.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :