hs 204

tout soudain
aller se perdre
loin– sous le vol
abrupt d’un oiseau de proie

dessus le pré
la faux à nouveau
dernière
sur les eaux résurgentes

comme_un reflet l’aveugle ciel trop clair les cieux trop clairs

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :