h3s 185

ce sont dans les ciels des figures

— qui voit ici déjà
cela qui est s’efface
et les lointains en soi

intouchées au lointain
quelques astres tous au connaître

les feux s’éteignent tous
et la faim et la soif
elles demeurent qui attendent

l’eau des aubes comme_un silence


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :