h3s 535

on cherche ici le temps

et lui-même n’est rien
sinon qui le conçoit
un pas sur le seuil seul

parmi les appareils

tous les feuillages brûlent
les arbres sont théâtre
au plus avant des ombres

de pierre sans pitié regard


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :