h3s 552

c’est là        tôt sous les yeux

le vol des martinets
noirs — haut dans les ciels gris
l’aube toute     en nuages

une flaque        la pluie

sa robe lumineuse
tenue comme une note
seule  — tout est éclipse
disparaît s’évapore se dissipe

ces reflets et le vent

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :