h3s 587 (dptq2)

on est — où le jour hésite

ne renonce pas au temps
il semble que la couleur
peu à peu paraisse et vibre

entre les pavés disjoints

le sable n’est pas stérile
et de la lumière tremble
parmi les riens dans sous le vent

les herbes folles menues.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :