h3s 960

plus une statue

les voix se sont tues
ces pierres dressées
autant d’ombres vaines vides

un lieu tout de que la ronces

sur l’eau vide et noire
on dirait il semble que dansent
des ailes mêlées
d’une sur l’eau  vide et noire

les chardons s’inclinent  ferment


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :