h3s.096

quoi reste au juste de l’acier
une scie

l’atelier est désert
le geste qui oeuvrait
là est perdu mais l’erre

coupe dans la mémoire

l’épaisseur du trait
trace d’un trait le monde
à même le bois clair
l’image tient étrange d’où venue

une odeur de copeaux

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :