h3s.158

dans le brouillard ces riens

et puis çà et là claires
quelques traits de couleur touches pastel
pour tacher les ciels blancs

le cri du héron haut

quoi trouble le silence
d’aller là sans pourquoi
aux marges d’un soleil

rauque poignant l’écho


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :