h3s.171

c’est dessus les décombres

on voit briller les lierres
et leurs fruits noirs recouvrent
une grille de fer

les ronces du soleil

c’est ici la mémoire
et l’âtre du séjour
où vit un vieux bois sec

noueux parmi l’hiver


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :