h3s.200

les yeux se sont brûlés
l’ajour brûle les yeux

une part des silences
être au proche etc pour offrande et connaître
le rien qu’est toute voix

la lumière d’ici

porte l’hiver l’été
les fleurs ont fond de neiges
les couleurs de la terre

presque comme_un toucher


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :