h3s.228

la pluie voile le jour

les feuillages lavés
luisent sous les ciels gris
et déroutent les flaques

un rien vient brûler là
au reflet d’une branche

dans quoi un enfant joue
à recréer la mer
ou la forme l’onde nue des vagues

la lumière du soir


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :