h3s.268

une forme sans nom

blanche et de peu d’ampleur
l’aube n’a pas d’autre aile
que ce rien du silence

quelque chose du temps

suspendu dessus l’eau
le bleuté seul du fleuve
un empan du vivant

vient ici qui s’étire


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :