h3s.273

ce qu’on entend ici

rien sinon sur le sable
des allées quelques pas
puis très vite des enfants

le mot vent qui vient bruire

plus loin des voix qui jouent
on ne sait de quel choeur
ce chant parmi le monde

dessine le feuillage


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :