h3s.319

un rien un offrande nue

et seul le souffle saisit
la source plus loin que soi
l’odeur où l’été se mêle

sans pourquoi la vasque flaque noue

les ciels les branches les mousses
tout ici est respirer
cela que clive la roche
tout ici un respirer

parmi l’ombre la lumière


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :