h3s.344

on va au juste ici

peu à peu les pourpiers
cèdent aux buissons noirs
des ronces sous les fruits

et chaque pas renoue

aux rythmes du vivant
la lumière qui perce
les cimes colorées

l’eau du temps ces reflets


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :