h3s.355

presque rien un galet

la main va saisir seule

sur les eaux la lumière
quelle ici la mémoire
brûle tout d’un seul geste

et la main vient saisir

presque rien un galet

quoi renoue son enfance
à la forme parfaite
où repose d’un monde

le creux de sa poussière


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :