h3s.357

on va loin dans le soir

parmi cela qui passe
et la brume du temps
s’anime brûle l’oeil sur la digue

où les ombres s’allongent

comme on quitte la scène
le rêve ne retient
rien de ce que fut vivre

la résurgence brille


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :