h3s.362

rien ne traverse l’aube

hors de la voûte sombre
la forme sans rivage
laisse les yeux ouverts

on va dans le jour nu

tout un monde s’éloigne
que trouble un simple voile
quel chant pour dire ici

comme on entend l’écho


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :