h3s.363

c’est déjà un temps sans

autre — chaque visage
rêve deçà le temps
échu au plus bref terme

que rien ne sait nommer

la risée sur l’eau brève
ondoie pour un instant
que vivre ici recueille

la cendre et le vent d’aube


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :