h3s.370

des nuages clairs passent

quel dehors nous regarde
nous — plus brefs encore qu’être
ce seul instant du monde

au plus ample de soi

la bourrasque un silence
dessous les pins ces traces
de qui nous fûmes autres

la vie comme on va rêve


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :