h3s.373

tout un monde ici dort

le devenir revient
au plus simple du corps
demeure le seul souffle

le rameau que la neige

une éclaircie parfois
vient luire comme d’être
elle l’éblouie toute

courbe ploie dedans le temps


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :