h3s.386

le vent a penché tout

un souffle sans pitié
l’hiver cingle les branches
hautes — un chant se lève

de la cime des arbres

au plus nu de la nuit
les ciels comme plus proches
détachent les étoiles

vers la terre et les eaux


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :