h3s.389

l’eau trouble va toujours

comme une autre étrangère
la voix accède au dire
où un contrebas gronde

outre la couleur brûle

et heurter l’autre inverse
la courbe du méandre
tout soudain vient s’ouvrir

un reflet de quels ciels


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :