h3s.391

chaque jour sur le monde

la lumière retient
peu de formes — tout passe
le soir et le lointain

le pas plus étranger

léger comme du sable
file presque sans bruit
juste dessous les branches

pour rejoindre le fleuve


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :